Des salariés soucieux des engagements de leur entreprise en matière de restauration

La restauration en entreprise est un sujet d’actualité pour les travailleurs qui prennent leur repas au bureau. Si une alimentation saine est avant tout bénéfique pour notre santé, elle contribue aussi à notre bien-être, un élément fondamental d’efficacité au travail. À ces deux vertus, il faut désormais ajouter les préoccupations environnementales liées à l’alimentation. Circuit courts, produits bios, paniers frais sont de plus en plus demandés. Une étude menée par Riposte Verte/Les Paniers de Léa/Interface Restauration dresse un état des lieux de la pause déjeuner des salariés.

Une alimentation saine : une plus-value au travail

L’étude souligne que la quasi totalité des chefs d’entreprise (92 %) est consciente du rapport entre l’alimentation de qualité et la performance au poste de travail. Pourtant, un tiers des personnes sondées qui sont âgées de moins de 30 ans avouent sauter régulièrement le repas de bureau. 95 % des répondants estiment que l’alimentation est aussi un sujet au travail, sous-entendu qu’il ne doit pas être écarté du débat sur la politique sociale de l’entreprise. Deux-tiers indiquent que l’alimentation est un élément prépondérant de leur bien-être. Toutefois, ils ne sont que 44 % à préciser être sensibilisés à une alimentation saine et durable, 83 % attendant d’ailleurs plus d’actions de sensibilisation y compris de la part de leur employeur.

Une alimentation en collectivité en pleine évolution

40 % des travailleurs ont accès à une restauration d’entreprise, un lieu qui se renouvelle dans son aménagement spatial, dans ses équipements mais aussi dans les plats proposés. D’ailleurs, ce n’est pas anodin de constater que 20 % de ceux n’ayant pas cette opportunité la réclament. Alors que 19 % précisent avoir un régime alimentaire spécifique (végétarien, vegan, sans gluten, adapté aux allergies, etc.), un quart dispose de plats composés de produits bios et un tiers de plats sans gluten ou végétarien. Enfin, trois-quarts des repas de bureau servis ne comportent pas de produits locaux. Autre tabou : le grignotage. Ce mauvais réflexe est un gain de temps mais sûrement pas de bien-être. Une lueur d’espoir surgit malgré tout puisque 77 % des travailleurs voudraient remplacer par exemple les distributeurs automatiques par des paniers de fruit frais.

Repas au bureau : les pistes à suivre pour les entreprises

L’une des réponses possibles que peut apporter une entreprise en matière de restauration consiste à faire appel à un traiteur engagé pour la livraison de repas équilibré. C’est en tout cas le créneau occupé par le réseau de l’enseigne Tout & Bon. La qualité et la saisonnalité de nos plats livrés séduisent aussi bien les salariés soucieux de leur alimentation que les directions d’entreprise désireuses d’apporter ce confort et ce bien-être à leurs collaborateurs.
Certains peuvent même aller plus loin dans leur politique en informant leurs salariés sur l’importance d’une alimentation saine ou en faisant intervenir des diététiciens dans l’élaboration des menus du restaurant d’entreprise.

Autre problématique de la restauration collective : le gaspillage alimentaire. Là encore, des mesures sont instaurées pour favoriser la redistribution des invendus à des associations voire la revente de ces invendus aux collaborateurs.

You May Also Like

La consommation responsable : qu’est-ce que cela signifie ?

POURQUOI CONSOMMER DES PRODUITS BIO ?

Nous avons fait le choix des jus Alain Milliat, découvrez pourquoi

Pourquoi manger des produits de saison ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.